fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
cloture-barriere

Réduire les nuisances sonores avec des clôtures anti-bruit végétalisables

/15.04.2022
Paysagiste jardinier élaguant une clôture végétale

Vous souffrez de nuisances sonores, qu’elles viennent de la rue, d’une voie ferrée ou de chez votre voisin. Et pourquoi ne pas créer un mur végétalisé au lieu d’une clôture classique ? Haie végétale, clôture en bois à isolation phonique ou mur anti-bruit végétalisé, découvrez nos conseils pour limiter les décibels.

Votre voisin fait trop de bruit ou la rue devant chez vous est très passante. Vous avez du mal à vous reposer et cela nuit à votre santé. La tentation est grande de construire un mur protecteur, permettant une isolation phonique. Au lieu d’un grand mur en béton ou en brique, on peut ajouter encore un peu plus de nature à son jardin en montant une barrière végétalisée.

Moins de décibels avec une clôture anti-bruit ?

Une haie végétale ajoute du cachet à votre extérieur et c’est quand même plus joli qu’un mur en béton. Sachez néanmoins qu’elle ne fera pas de miracle. Des grands arbres ne baisseront pas non plus les effets néfastes du bruit. Si vous disposez d’un grand terrain et d’un bon cubage de terre, vous pouvez envisager un talus de terre, facilement végétalisable et très bon marché. Les écrans végétaux permettent d’abaisser de 5 dB le bruit ambiant. Pas la panacée mais ce n’est pas négligeable. Sur un mur classique, le son rebondit et repart vers l’extérieur. Le mur végétalisé aura un effet absorbant et étouffera légèrement le son. Il réduit l’écho et peut apporter une ambiance sonore plus zen. Prendre conseil auprès d’un bureau d’étude spécialisé dans l’acoustique afin de limiter le bruit grâce aux choix de votre mur ou clôture.

C’est quoi un écran végétal ?

Un panneau végétal aura des hauteurs variables : de 2 m, le minimum pour limiter la propagation verticale des ondes sonores, à 4 m ou plus (si les codes de l’urbanisme le permettent). Plus le mur sera proche de la source du bruit, moins il devra être haut. Il doit être le plus long possible. Il dispose d’une armature en saule tressé ou en acier galvanisé, dans laquelle il faut intégrer une petite épaisseur de laine minérale ou de laine de bois en leur cœur. Dans une natte tissée, on place le substrat (terre, sphaigne, feutre) et un système d’arrosage au goutte à goutte et automatisé. Au pied de ces panneaux, on met des plantes grimpantes, minimum 25 au m², adaptées à l’exposition au soleil, qui vont remplir l’écran au fur et à mesure de leur croissance.

Les avantages écologiques d’un mur végétal

Pour que le panneau soit pleinement efficace, il faut attendre qu’il soit touffu et totalement envahi par les plantes. Pensez à placer les végétaux en quinconce pour une meilleure performance. Le mur végétal peut durer longtemps car la sphaigne, au pH constant et acide, fait barrage aux nuisibles et favorise le développement des plantes. Et les insectes pollinisateurs peuvent y trouver un nouveau terrain de jeu. Ne pas hésiter à demander l’aide d’un paysagiste afin d’obtenir un devis pour l’installation d’une clôture antibruit végétalisable ou en bois.

Quels végétaux privilégier pour un mur végétal ?

Certaines plantes, arbres et arbustes sont réputés pour diminuer les bruits environnants sans pour autant les supprimer. Parmi les plus communs, on retrouve le laurier, le bambou, l’abelia ou encore l’escallonia. Ils sont utiles pour la construction d’une haie végétale, toutefois, il faut que celle-ci soit assez haute et assez épaisse. Pour un mur anti-bruit végétal, privilégiez les structures en bois et de laine de roche et recouvrez-le avec une vigne, un rosier grimpant ou un lierre d’Irlande. En plus de réduire les nuisances sonores, il est très esthétique et pourra complètement se fondre dans la décoration extérieure avec harmonie.

Créer un écran acoustique végétal

Ce véritable mur végétal est aussi appelé écran acoustique vivant. Il joue le rôle d’écran antibruit grâce à une combinaison de tiges d’acier galvanisé, de poteaux d’acacia, de laine de roche acoustique et de tiges de saules. D’autres écrans acoustiques sont élaborés à base de tubes et de fibres de coco. En plus de réduire les nuisances et les échos, ces écrans sont totalement végétalisables. Cela signifie que c’est une surface qui peut accueillir des plantes grimpantes. D’ailleurs, en un an, l’écran peut être parfaitement recouvert de végétaux. Enfin, ce type d’installation répond à la volonté de développer des solutions durables et écologiques.

Des nouveaux sons créés par les clôtures anti-bruits et les murs végétaux

Si le bruit est atténué grâce à ces structures, elles créent également de nouvelles sonorités beaucoup plus agréables : le bruissement du vent dans le feuillage, le gazouillis des oiseaux… Un murmure végétal qui a un effet apaisant. Votre jardin sera alors un espace de sérénité et de détente et les sons rappelleront ceux d’une forêt, d’un parc naturel ou tout simplement la nature sauvage. Une solution idéale pour joindre l’utile à l’agréable et développer, à son échelle, la biodiversité.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet