fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Arrosage automatique : quel fonctionnement choisir ?

/23.12.2020
Jardinier paysagiste réglant l'arrosage automatique d'un jardin

Rien de mieux que l’arrosage automatique pour s’éviter la corvée de l’arrosoir. Il existe différents types : en surface, par aspersion, au goutte-à-goutte et enterré.

L’arrosage automatique, facile à installer, est écologique et économique (jusqu’à 50 % de réduction sur la facture d’eau). Grâce à un programmateur, il vous permet de déterminer l’heure de déclenchement, la durée d’aspersion et la quantité d’eau désirée. Le choix de votre système d’arrosage automatique dépendra souvent de la taille de la surface et du type de jardin (potagers, massifs, gazon) concernés. On fait le point sur les caractéristiques de chacun.

L’arrosage automatique de surface : pratique

Les tuyaux posés à même le sol sont directement placés sur la surface à irriguer. L’eau peut s’écouler en pression normale et basse. C’est très économique, facile à installer et idéal pour les petits espaces. Le bât blesse côté esthétisme car les tuyaux sont visibles. Et les fuites sont possibles s’il y a trop de raccords.

L’arrosage automatique par aspersion : simplicité

Cet arrosage par jet d’eau peut être oscillant. Très populaire, celui-ci projette l’eau en éventail, ce qui fonctionne bien pour les surfaces rectangulaires. Le système à jet rotatif, très économique (25 euros par arroseur) et facile à installer, permet un arrosage uniforme d’une zone circulaire ou semi-circulaire (parfait pour le gazon). Il peut couvrir des petites surfaces ainsi que des plus grandes jusqu’à 150 m. On peut également opter pour des micro-asperseurs mis sur des pics pour plus de hauteur. Ils envoient une pluie très fine en basse pression, qui s’adapte parfaitement aux massifs.

L’arrosage automatique au goutte-à-goutte : précis

Des tuyaux avec des trous, de petits diamètres, permettent d’arroser lentement, avec précision et régulièrement. Facile à installer, c’est l’option la plus efficace et la moins onéreuse pour les potagers, les haies ou les massifs de fleurs. Elle évite les mauvaises herbes et le surdosage en eau. Les goutteurs s’installent sur un tuyau principal, non caché et fermé par un bouchon qui permet la purge en hiver.

L’arrosage automatique enterré : discret

L’eau est envoyée directement au réseau de tuyaux souterrain. Les arroseurs sont répartis sur la totalité de la surface et reliés à un programmateur. C’est idéal pour l’esthétisme et les grandes surfaces, qui sont ainsi parfaitement irriguées. Techniquement, c’est l’option la plus coûteuse et la plus compliquée car il faut, entre autres, créer des tranchées dans le sol pour installer les tuyaux. Faire appel à un professionnel. La pose coûte environ 150 euros.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet