fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
terrasse

Comment végétaliser un mur ?

/28.12.2020
Mur composé de différents végétaux

Manque de place au sol, volonté d’un contrepoint original… les raisons qui président au choix d’un mur végétalisé sont diverses et parfois complémentaires. Osez le jardin vertical !

C’est un peu la version XXIe siècle (et déco) de la façade ornée de vigne vierge ou de lierre. Le mur végétalisé se décline aujourd’hui sous toutes les formes : de la touche de chlorophylle encadrée, accrochée ici ou là, à la composition luxuriante recouvrant une surface entière.

Quel mur végétaliser ?

Du moment qu’elle est solide et fixe, n’importe quelle paroi peut recevoir une végétalisation ; l’exposition compte peu ici puisqu’il existe des plantes adaptées à tout type d’ensoleillement. Bien sûr, comme ce jardin d’agrément constitue un embellissement, une pose très visible sera plus pertinente. La végétalisation peut également se doubler d’une fonction utilitaire en masquant des défauts ou en meublant élégamment une séparation.

Quelle structure porteuse pour un mur végétalisé ?

Tout dépend de votre désir : un cadre d’un mètre carré ne requiert pas les mêmes infrastructures qu’une façade d’alvéoles. Plus votre surface sera importante, plus son poids augmentera car à celui des végétaux, il faut compter celui du panneau de base (bois ou métal), de la bâche arrière en plastique, d’un feutre horticole – quand il ne s’agit pas d’un substrat solide -, de l’ensemble de la tuyauterie pour un système d’irrigation en goutte-à-goutte.

Mur végétalisé : combien ça coûte ?

En fonction de la surface couverte, des matériaux et végétaux retenus ainsi que de votre emplacement géographique – la mise en œuvre peut s’avérer plus onéreuse dans des zones exigeantes – on l’estime de 500 à 700 €/m2. Il s’agit moins d’une dépense que d’un investissement : outre l’aspect esthétique, un mur végétalisé ayant des effets bénéfiques sur l’isolation (phonique et thermique), il vous permet de réaliser en contrepartie une économie énergétique. À cette mise initiale, il faut encore ajouter le coût de l’entretien annuel de ce jardin vertical – 2 à 3 interventions par an – pour environ 100 €/m2.

Qui contacter ?

Un paysagiste – si possible créateur de mur végétal – sera à votre écoute pour vous conseiller (choix des plantes, de la structure porteuse…) et vous aider à mettre en forme votre projet. Son expertise s’avère indispensable lorsqu’il s’agit de parer une grande surface.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]