fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
terrasse

Soubassement et fondations : ces étapes à ne pas négliger avant la construction d’une terrasse

/27.06.2022
Belle maison et sa terrasse sur un terrain en pente

Le soubassement et le terrassement sont des étapes incontournables à toute construction. Que ce soit pour l’assise d’une maison ou d’une terrasse, ils assurent la solidité de la partie inférieure d’où leur importance.

La terrasse est le prolongement d’une habitation. On y passe beaucoup de temps quand la météo est clémente ; et pour en profiter, elle doit être solide et bien construite. Aussi, faut-il soigner les étapes-clés de sa conception : le soubassement et les fondations. Vient ensuite le choix du revêtement.

Quel type de soubassement pour une terrasse ?

Le soubassement soutient les murs porteurs et de façade. Il surélève la terrasse au niveau du sol. L’idéal quand on crée une terrasse dans son jardin pour la rattacher à la maison. Si la mise en place d’une terrasse n’est pas sujette à une autorisation, il est conseillé de prendre contact avec le service de l’urbanisme de la ville en cas de surélévation pour éviter toute mauvaise surprise.

Il y a plusieurs types de soubassement. La technique dite « hérisson » consiste à recouvrir le sol de pierres compactées, surmontées d’une dalle composée d’un treillis métallique. Puis, on y dispose un film plastique pour éviter les remontées humides. Cette méthode assure l’étanchéité de la construction. La technique du vide sanitaire, quant à elle, laisse un espace d’au moins 20 cm entre les fondations et le sol, fort utile pour les terrains en pente. Le soubassement de type « sous-sol » coûte plus cher, car il convient de creuser le sol afin d’obtenir une surface habitable. Parfait pour bâtir un garage ou une terrasse plus basse que la demeure.

La fondation, indispensable pour la solidité de la terrasse

La fondation (la construction de la base) est à réaliser avant de poser le revêtement d’une terrasse, car elle va supporter la surface. Avant de procéder à la fondation, il faut délimiter l’espace à l’aide d’un cordon et de piquets. Préparez ensuite le terrain afin qu’il soit plat, mais aussi légèrement incliné pour que l’eau s’écoule dans le jardin. Décaissez sur 20 cm au minimum, effectuez le coffrage et placez l’armature. Puis, coulez le béton au niveau de la façade vers l’extérieur. Et laissez sécher sous une bâche.

Il faudra patienter au moins un mois pour que le béton soit sec et donc, pour poser le revêtement. Vous n’aurez plus qu’à choisir les matériaux (bois, pierre, béton…) pour aménager la terrasse. Cependant, il est recommandé de faire appel à un maçon My Living Bloom pour réaliser le soubassement et les fondations, des travaux ô combien difficiles.

Quid des revêtements de la terrasse

Une fois ces deux étapes réalisées, il faut s’attaquer au revêtement de la terrasse. Il existe de nombreux matériaux.

– Le bois : effet naturel

Intemporel et chaleureux, le bois à toujours le vent en poupe pour aménager ses espaces extérieurs. Il se décline en latte et en caillebotis (plus adapté aux petites surfaces). Ils sont faciles à poser et peuvent être installés à la verticale ou à l’horizontale. Il existe plusieurs sortes de bois : pin, épicéa ou encore bois exotique comme le bankiaï ou le teck… À noter que le bois demande pas mal d’entretien. Vous pouvez également vous orienter vers du bois composite, lisse et plus résistant au soleil.

– La pierre naturelle : esthétique

Chic et authentique, la pierre naturelle apporte du cachet à votre espace extérieur grâce à ses variations de teintes. Toutefois, veillez à choisir des dalles en pierre naturelle brossées ou striées, car elles seront moins glissantes. Côté entretien, elles n’en demandent que très peu. Cependant, leur coût est assez élevé.

– La pierre reconstituée : moins coûteuse

Composée à partir d’un mélange de béton et de minéraux, la pierre reconstituée est un revêtement robuste qui se décline dans un large choix de coloris et d’aspects. Elle est moins chère que la pierre naturelle, mais offre le même effet.

– Les dalles en carreaux de ciments : moderne et design

Elles apporteront un style design et moderne à votre extérieur. Le choix de motifs et de teintes sont vaste, ce qui vous permet d’avoir une terrasse originale et que l’on ne retrouve pas ailleurs. Il est même possible de mélanger les modèles pour encore plus de style.

– La dalle en gravillon : ultrarésistante

La dalle en gravillon est une dalle de béton dans laquelle sont insérés des gravillons de différentes formes. Elle est antidérapante et très solide avec une forte résistance aux intempéries. Elle est assez classique et disponible qu’en très peu de coloris.

– Les dalles en gazon synthétique : façon jardin

Envie d’un petit coin de verdure dans votre espace extérieur ? Optez pour du gazon synthétique. Il va apporter une touche végétale à votre terrasse. Il est facile à entretenir et résiste à toutes les conditions climatiques. En revanche, sa durée de vie n’est d’environ que de 10 ans, même pour les plus robustes.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet