fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
allee-bordure

Comment bien choisir son enrobé ?

/15.11.2021
L'entrée d'une propirété avec son allée goudronnée

Vous êtes fatigué de devoir arracher les mauvaises herbes qui poussent dans vos allées ou de balayer en permanence votre hall d’entrée pour retirer d’inopinés gravillons ? Si vous êtes un adepte de la propreté à moindre effort, optez pour un revêtement en enrobé.

Omniprésent sur les routes, pistes cyclables et autres voies de circulation, l’enrobé s’invite également chez les particuliers. Il se prête à merveille au revêtement de nos allées de garage et de jardin, ainsi qu’au parement de nos cours. On fait le point sur les différentes variétés de ce matériau rapide à installer et résistant, autrement intitulé béton bitumineux.

Les caractéristiques de l’enrobé

L’enrobé est principalement constitué d’un mélange de sable et de granulats, auquel vient s’ajouter du bitume, utilisé comme liant. Selon la taille des graviers entrant dans sa composition, son aspect sera rugueux et adhérent ou relativement lisse. Sa fabrication s’effectue dans des centrales d’enrobage. Imperméable et ne requérant aucun entretien particulier, l’enrobé peut s’enorgueillir d’une durée de vie d’environ 10 à 20 ans, en fonction de sa qualité, l’usage que l’on en fait – circulation automobile ou piétonne – et les conditions climatiques.

L’enrobé à chaud

Les enrobés sont bien souvent appliqués « à chaud ». Cette technique consiste à monter l’enrobé à une température comprise entre 150 et 180° C lors de sa fabrication à l’usine ; puis de maintenir cette température jusqu’à la livraison sur le chantier. Il doit alors être réparti sur le terrain avant qu’il ne refroidisse. Cette opération peut se faire à l’aide d’une machine intitulée « finisseur ». L’enrobé à chaud offre l’avantage de bien adhérer au sol, d’être flexible – ce qui réduit les risques de fissures – et de sécher rapidement (il refroidit à cœur en 24 h). Ces qualités en font le matériau idéal pour couvrir les grandes parcelles et les voies carrossables. L’épaisseur préconisée pour un revêtement en enrobé à chaud va de 5 à 8 cm. Du fait de l’équipement nécessaire à sa pose, celle-ci ne peut être réalisée que par un professionnel. Côté coût, il vous faudra débourser entre 35 et 60 €/m² (préparation du terrain incluse).

L’enrobé tiède

L’enrobé tiède présente une alternative intéressante au béton bitumineux à chaud. Affichant des performances identiques à ce dernier, l’enrobé tiède se travaille à une température comprise entre 120 et 140° C. D’où son moindre impact sur l’environnement : consommation d’énergie réduite, diminution des gaz à effet de serre, réduction des émissions de fumée… À l’aune de la transition écologique et grâce à un coût de mise en œuvre maîtrisé (de l’ordre de 30 à 45 €/m²), l’enrobé tiède semble avoir de beaux jours devant lui.

L’enrobé à froid

La solution la moins onéreuse consiste à employer un enrobé à froid. Fabriqué à température ambiante, il comporte une émulsion de bitume, destinée à le rendre plus malléable. Son application se fait elle aussi à froid, sans matériel spécifique, en une couche de 2 à 5 cm d’épaisseur, ce qui lui confère un coût moindre – entre 25 et 30 €/m². Revers de la médaille, l’enrobé à froid est de qualité inférieure, moins résistant et moins dur que son pendant à chaud. Sa flexibilité étant toute relative et le risque de fissures élevé, il est préférable de l’utiliser sur de petites surfaces, avec une circulation automobile réduite.

L’enrobé drainant

L’imperméabilité de l’enrobé peut quelquefois poser un problème dans les régions à forte pluviométrie. Si dans la majorité des cas, la pose d’un drain ou l’installation d’une grille d’évacuation au bas d’une allée en pente permet d’éviter une stagnation d’eau trop importante, notez tout de même qu’il existe un enrobé qualifié de « drainant » dont la porosité permet à l’eau de s’infiltrer dans les couches inférieures ou latérales du revêtement. Cet enrobé comporte malgré tout quelques inconvénients. Son coût reste relativement élevé (entre 50 et 55 €/m²). Il est plus fragile que l’enrobé à chaud ; et il favorise l’apparition de verglas.

Un revêtement esthétique

Outre le côté pratique du matériau, l’enrobé peut tout à fait s’avérer décoratif. Il a l’avantage d’être disponible en plusieurs coloris, qui sauront s’adapter aux styles architecturaux les plus variés. Par exemple, la traditionnelle couleur noire soulignera avec élégance les lignes épurées d’une construction contemporaine. La communément répandue teinte rouge s’obtient par adjonction d’oxyde de fer. Très appréciée pour son aspect chaleureux, elle sera l’amie des bâtisses en pierre. Les jaune, beige ou blanc nécessitent, quant à eux, l’emploi d’un liant clair afin de conserver la couleur du granulat. Le rendu naturel de ces coloris sera des plus flatteurs aux côtés d’une pelouse bien entretenue. D’autres couleurs d’enrobé sont également disponibles : gris, vert, bleu… Nul doute que vous trouverez celle qui embellira vos allées. Attention, les coloris clairs se salissant facilement, il est préférable de ne pas les utiliser pour les allées carrossables, au risque de voir s’imprimer traces de pneus et taches d’huile ! Bien entendu, la couleur a un prix : comptez entre 10 à 20 € supplémentaires par mètre carré par rapport à un enrobé noir.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]