fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
allee-bordure

Pourquoi faire le choix d’un revêtement bicouche pour votre allée ou votre cour ?

/20.07.2021
Pourquoi faire le choix d’un revêtement bicouche pour votre allée ou votre cour ?

Le gravier ou la terre s’échappent de vos allées ou de votre cour ? Le revêtement bicouche est fait pour vous. On vous explique tout.

Vous ne voulez pas que le gravier de votre cour ou de vos allées s’éparpille sur votre pelouse. Il y a une solution à cela : le revêtement bicouche qui retient les gravillons et permet en plus de garder un aspect assez naturel.

Le revêtement bicouche : c’est quoi ?

Pour sa cour ou ses allées, on peut opter pour le « tout bitume », avec l’enrobé qui peut mesurer de 1 à 12 centimètres d’épaisseur. Le revêtement bicouche, 2 centimètres d’épaisseur, est un bon compromis, car il est un mélange de graviers et matière bitumée. On étale une première base de gros graviers sur la surface choisie. On répartit une fine couche de quelques millimètres de bitume chaud aspergé avec une lance et on rajoute une dernière couche de graviers plus petits. On aplatit le tout au rouleau compresseur pour rendre la surface lisse et égale. Cette étape permet au bitume de jouer son rôle de colle et de liant. Vous obtenez alors un sol bien stabilisé. À la différence de l’enrobé, les gravillons ne sont pas entièrement scellés puisque le bitume qui les maintient ensemble est en-dessous. La phase de tassement est réalisée par l’usage du revêtement.

Quand utiliser le revêtement bicouche ?

L’enrobé demande une certaine technique pour le poser et c’est aussi plus cher (de 20 à 100 € le mètre carré). Le revêtement bicouche est plus économique, mais sa durée de vie est plus courte : il peut montrer des signes de fatigue au bout de 5 ans et doit être refait dix ans après la pose. Parce qu’il est plus fragile que l’enrobé, il doit être étalé sur des zones adéquates, où les passages humains restent limités. Antidérapant et facile d’entretien, il est parfait pour des allées, des aires de jeu, des espaces de stationnement et des cours.

Laissez parler sa créativité

Le principe du revêtement bicouche est de mettre en valeur le gravier : vos extérieurs conserveront donc un aspect plus naturel, brut et rustique. Le gravier est disponible en noir, la couleur la plus classique, gris (pour un effet sobre), bleu (teinte plus risquée et à réserver aux aires de jeu) et du rouge (couleur assez tendance) et beige/ton pierre. Une palette qui permet d’exprimer sa créativité. A noter que la couleur s’effacera moins vite si le produit est de bonne qualité. La couleur choisie peut s’harmoniser avec celle de votre maison et de vos éléments extérieurs. On choisira la même couleur pour les deux couches, du moyen de gamme pour la première et du haut de gamme pour la couche supérieure. On peut se risquer à des formes originales et juxtaposer les couleurs. Vérifiez cependant si votre commune, via le Plan local d’urbanisme (PLU), impose des réglementations en la matière.

Les inconvénients

Le passage fréquent de véhicules peut le fragiliser. À l’usage, les granulats du revêtement peuvent se désolidariser et provoquer une perte d’adhérence. Il faut aussi prévoir des évacuations pour éviter l’eau stagnante. Le revêtement bicouche pour les terrains en pente est fortement déconseillé : en cas de fortes pluies, des coulées de gravillons peuvent survenir et risquent d’endommager définitivement l’allée. Sur le long terme, il peut y avoir des projections de gravillons issus de la couche supérieure. Il y a moyen de corriger cela avec un entretien régulier. Il suffit pour cela de rajouter du gravier qui viendra se mettre dans les interstices du revêtement.

Appel à un professionnel

Ce type de revêtement nécessite une bonne préparation du sol, qui doit être bien aplani. À part cette étape, la pose est assez facile et prend peu de temps (500 m2 en une matinée ou un après-midi). Le temps de séchage est très court. Vous manquez de temps ? Vous voulez vous épargner cette tâche ? Vous n’avez pas les engins (un camion) et les outils pour ce chantier ? Faites appel aux coachs et aux experts travaux My Living Bloom pour un regard pro sur votre projet. Ils feront une étude du terrain, des plans, ils connaissent toutes les normes en vigueur et les éventuelles demandes à effectuer auprès de la mairie (une allée carrossable, par exemple, nécessite une autorisation). Ils vous diront également comment entretenir vos sols.

Et les prix pour un revêtement bicouche ?

Si on fait appel à un professionnel, le prix moyen constaté d’un revêtement bicouche est de 32,50 € du mètre carré. Il peut atteindre les 60 € à cause de multiples critères : le coût horaire de la main d’œuvre, la difficulté d’accès du chantier, la superficie, la qualité du gravier, sa grosseur, sa couleur, le nombre de couches à étaler, etc. La note varie selon les régions et enfle si on décide de poser de la résine sur la surface supérieure. Ça a l’avantage de laisser passer l’eau et d’améliorer la résistance à la chaleur. Certains professionnels peuvent créer un revêtement plus respectueux de l’environnement avec des matériaux perméables et biodégradables (composants naturels et cristallisation saline).

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]