fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Tous les conseils pour un potager bien organisé

/22.07.2020
Un jardin potager bien organisé

Il ne suffit pas d’avoir la main verte pour bien entretenir son potager. Il faut aussi penser pratique. Voici quelques conseils pour bien s’occuper de ses légumes et les cultiver de la meilleure manière. Dimensions de son potager, expositions au soleil pour ses fruits et légumes, arrosage de son potager… découvrez nos conseils pour réussir son potager à la maison.

Le jardinage est une activité en pleine expansion. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir cultiver nos propres légumes à la maison. Mais il y a quelques problématiques à prendre en compte : l’emplacement, les dimensions, les aménagements sont des critères primordiaux à avoir en tête avant de se lancer dans la création d’un potager dans son jardin.

L’exposition au soleil

Ce n’est pas un scoop, de nombreux légumes ont besoin de lumière pour pousser. Aussi, l’exposition au soleil est la première donnée à prendre en compte lors de la création de son potager. Pour un potager en bonne santé, il faut d’abord choisir un emplacement qui bénéficie d’un bon ensoleillement. L’orientation idéale pour un potager ensoleillé toute l’année est sud-sud-ouest. Il est nécessaire d’éloigner les plantations des grands arbres qui peuvent apporter de l’ombre. Certaines espèces comme le boulot ou le peuplier sont réputées pour assécher les sols à plusieurs mètres autour d’elles. Par ailleurs, il faut bien penser à un emplacement à l’abri du vent. Car trop de vent peut non seulement dessécher les plantations, mais aussi les refroidir et donc menacer le développement du potager.

L’accès à l’eau

Les cultures ont besoin d’eau, il est donc primordial d’installer un point d’eau pour irriguer les sols ou un robinet non loin de votre potager afin de faciliter l’arrosage. Il existe d’ailleurs de nombreux accessoires pour faciliter l’arrosage de son potager ou jardin. Le récupérateur d’eau de pluie est une bonne option, car il permet de faire des économies et de faire un geste écologique. On sauve son porte-monnaie et la planète. Comment ? En récupérant, par exemple, l’eau qui tombe sur le toit de la maison. L’eau est centralisée par les gouttières, qui seront directement reliées au récupérateur. Il existe différents types de récupérateurs et il est même possible de les enterrer. Pensez néanmoins à contacter un expert, qui vous renseignera sur la nature du sol avant son installation.

Les bonnes dimensions pour un potager

S’occuper d’un potager prend du temps. Aussi, faut-il penser à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre quand on est un jardinier en herbe. Pour nourrir toute l’année une famille de quatre personnes, une parcelle de 10 mètres sur 10 suffit très largement. Le potager en carré est très à la mode, il est parfait pour les petits jardins, mais ne convient pas à toutes les cultures. Notamment, les pommes de terre ou les courges qui occupent beaucoup plus d’espace. Pour l’organisation d’un grand potager, le mieux est d’opter pour un potager en ligne, qui convient à tous les types de plantations. Que votre choix se porte sur l’un ou l’autre, il faut bien penser à accéder aux cultures. Il est donc important de prévoir des sentiers pour ne pas écraser les légumes, circuler entre les plants ou passer avec une brouette ! Utile pour ramasser les mauvaises herbes.

Un plan et des associations

Pour organiser au mieux votre potager et anticiper la rotation des cultures, indispensable pour empêcher le développement de certaines maladies, n’hésitez pas à faire un plan. Il faut savoir aussi que certains végétaux, comme les framboises, ne repoussent pas au même endroit deux années de suite.

Il faut aussi savoir qu’un bon potager respecte le cycle de croissance des légumes. Certaines associations sont à privilégier. La tomate apprécie par exemple le voisinage du chou, de la carotte, de l’oignon, du poireau ou de l’épinard. En revanche, on évitera de l’associer avec la betterave, le chou rouge, le fenouil ou encore les pois. Ces derniers apprécieront de côtoyer la pomme de terre qui elle-même se marie bien avec les haricots et l’ail. La carotte est à l’aise avec de nombreux légumes (radis, poireau, oignon, ciboulette…) mais elle ne supportera pas la proximité avec la menthe et la betterave.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet