fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
allee-bordure

Comment composer avec les mauvaises herbes et les cailloux ?

/22.07.2020
Jardin potager lutte contre les mauvaises herbes et cailloux

Les mauvaises herbes qui envahissent les potagers et les espaces ornementaux sont le cauchemar des jardiniers car elles empêchent la croissance des plantes. Les cailloux, quant à eux, peuvent se révéler être une bonne compagnie.

Ce sont les pires ennemis des jardiniers : les mauvaises herbes. Non seulement, elles sont disgracieuses dans un potager ou un jardin mais elles menacent aussi la bonne santé des plantes et des cultures. Pour éviter leur prolifération, il existe quelques petites astuces et aménagements paysagers à connaître. Et adieu les mauvaises herbes !

Les bordures de jardin

Pratiques, elles empêchent que la pelouse déborde sur les allées et que les mauvaises herbes envahissent les plantations. De plus, elles donnent un aspect plus propre au potager. Les bordures de jardin végétales peuvent également jouer un rôle décoratif, mais elles nécessitent beaucoup d’entretien. En revanche, les bordures « en dur » – en bois, en brique ou en pierre -ont l’avantage de durer longtemps. Le hic : le prix est parfois très élevé ! Une chose à savoir : avant toute installation, il faut bien nettoyer le terrain, se débarrasser des cailloux et des mauvaises herbes. Pour un désherbage efficace, il faut s’armer de patience et d’un couteau à désherber qui permet de suivre la racine des mauvaises herbes. L’eau de cuisson des pommes de terre est une bonne astuce de grand-mère. L’eau bouillante et salée est réputée pour son pouvoir désherbant, il suffit de la jeter sur les mauvaises herbes en faisant bien attention aux cultures et végétations.

Les plates-bandes potagères

Il est possible aussi d’opter pour une solution plus originale pour protéger ses potagers des herbes indésirables. Pourquoi ne pas les surélever ? Les plantes potagères d’un jardin réhaussé sont bien plus rapprochées les unes des autres. Comme les feuilles se touchent, elles créent une espèce de microclimat qui supprime les mauvaises herbes en conservant l’humidité. Et pour qu’elles ne poussent pas dans le lit, le mieux est d’utiliser un paillis de feuilles ; il suffit de mettre du carton à l’intérieur du lit avant d’ajouter de la terre. Les mauvaises plantes seront alors étouffées et… le tour est joué !

Le plus : ces potagers permettent de jardiner debout ou en position assise. L’idéal pour les personnes qui ont un dos fragile. Ils peuvent être constitués de bacs profonds ou non. Il est possible de s’en procurer en kit ou déjà montés dans le commerce, mais il est préférable de les fabriquer soi-même en prenant soin d’utiliser du bois non traité, histoire de cultiver des plantes et légumes sains.

Quid des cailloux ?

Ces pierres de petite dimension qui s’invitent dans la terre de votre espace vert constituent un cauchemar pour les jardiniers. Mais une terre caillouteuse a des avantages… Et ce n’est pas nécessaire de les traquer. Pourquoi ? Parce que les cailloux – surtout ceux de moins de 4 cm – emmagasinent la chaleur de la journée et la restituent la nuit. Ils retiennent plus facilement l’humidité dans le sol, ce qui est parfait pour nourrir le sol. Ce sont les grosses pierres qu’il faut chasser ! Les cailloux peuvent être un allié pour les cultures… surtout en période estivale.

Avant de vous lancer dans des travaux qui peuvent s’avérer contre-productifs, faites appel à un expert. Un architecte paysagiste saura vous conseiller au mieux selon votre budget et les caractéristiques de votre terrain.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet