fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Pourquoi installer un abri de piscine ?

/17.05.2021
Un abri de piscine sur un terrain privé

Avoir une piscine, c’est bien. En profiter toute l’année, c’est mieux ! La pose d’un abri a plusieurs avantages : moins d’entretien, plus de sécurité et la possibilité de se baigner… quasiment n’importe quand.

Depuis 2004, les piscines enterrées ou semi-enterrées doivent être dotées d’un système de sécurité pour éviter tout risque de noyade et protéger notamment les enfants de moins de cinq ans. Un abri de piscine offre un espace sécurisé autour du bassin artificiel et permet son utilisation en toute saison.

Quels sont les avantages d’un abri de piscine ?

Un abri de piscine est un investissement à long terme. Il a pour objectif d’apporter un espace sécurisé et conforme à la réglementation. Qu’il soit mi-haut ou bas, il éloigne vos bouts de chou de la piscine. Et il préserve également celle-ci des pollutions extérieures. Ainsi, vous passerez moins de temps à retirer les feuilles mortes, impuretés ou encore les insectes qui auraient terminé leur course dans l’eau. C’est une économie d’énergie, mais également une économie tout court : moins de produits… moins de dépenses ! L’abri gardera votre eau saine mais aussi plus chaude grâce à l’effet de serre, surtout si vous avez envisagé une installation haute ou mi-haute. Selon les régions, vous gagnerez entre 4 à 10°. Aussi, sera-t-il envisageable de faire trempette pratiquement toute l’année ! L’abri peut également être considéré comme une véritable pièce supplémentaire. Et vous pouvez prévoir un espace détente autour de votre piscine, mettre au point un système de chauffage… histoire d’être à votre aise et ainsi en profiter quand vous le souhaitez quelle que soit la période de l’année. Ce refuge sera la valeur ajoutée de votre maison. Et il constituera également un atout pour votre espace vert.

Les différents types d’abri de piscine

Il existe quatre tailles d’abri. Tout dépend de vos besoins, de vos envies et du confort recherché. L’abri de piscine bas est celui qui permet la plus grande discrétion. Si vous souhaitez préserver la vue sur votre parc, c’est le meilleur choix, car sa hauteur n’excède pas un mètre. Il est économique, facile à manipuler et chauffe également la piscine toute l’année. L’abri de piscine haut, quant à lui, est destiné à celles et ceux qui désirent avoir une pièce à vivre autour du bassin. Il mesure entre 1,90 m et 3 m. De grandes dimensions qui vous permettront par ailleurs de concevoir un bel espace de détente et de relaxation. En y installant des tables, chaises et des transats, vous en profiterez toute l’année, et en ferez même  un jardin d’hiver. Le choix intermédiaire s’avère l’abri de piscine mi-haut dont la hauteur est comprise entre 1,20 m et 1,80 m. Il conserve la chaleur, permet de vous baigner même lorsque l’abri est fermé ; mais il n’est pas vraiment possible de circuler autour du bassin. Enfin, pensez au modèle hybride : l’abri de piscine bi-corps. Il est plus rare. Pourtant, il est intéressant, car c’est un croisement entre l’abri de piscine haut et l’abri de piscine bas. En effet, il est plat sur la surface de la piscine et haut au niveau de son accès. Enfin, si l’abri haut ou bi-corps ont votre préférence, sachez qu’il convient de solliciter un permis de construire, car la hauteur dépasse 1,80 m.

Quels matériaux choisir pour la structure d’un abri de piscine ?

La sélection des matériaux dépend du type d’abri que vous souhaitez acquérir et de votre budget. L’aluminium est très prisé, car plus économique (3 500 euros, au minimum), léger et résistant. Toutefois, ce métal ne garantit pas d’isolation optimale. Et il est donc déconseillé pour un abri haut. Le bois, quant à lui, est idéal pour ceux et celles qui veulent que l’abri s’intègre à l’environnement… tout en le respectant. C’est un excellent isolant. De plus, il est résistant (à condition d’être traité) et se marie à toutes sortes de vitrage. L’inconvénient ? Son prix élevé, car c’est un matériau plus lourd et haut de gamme. Vous débourserez entre 4 500 et 25 000 euros selon la taille de l’abri. Ayez également à l’esprit qu’il y a le PVC. Celui-ci est facile d’entretien et convient à toutes les formes et dimensions. L’abri en PVC est le moins coûteux du marché. Comptez 2 000 euros (hors pose), au minimum, pour un abri en PVC rigide. L’acier est également employé pour les abris de piscine, mais bien moins répandu car il est onéreux. Cependant, il présente quelques avantages et non des moindres : robustesse, longévité et esthétique. Il est idéal pour les habitations contemporaines et modernes. En revanche, il requiert un traitement contre la rouille et la corrosion. Le tarif ? 25 000 €, au minimum, pour un abri de taille standard, avec la pose.

Quels matériaux choisir pour le vitrage d’un abri de piscine ?

Deux options s’offrent à vous : le verre ou le polycarbonate. Le premier est parfait pour les structures en aluminium, bois ou fer. Il est transparent. De plus, si un double vitrage a été prévu, il apportera une meilleure isolation. Prendre du verre fait grimper le montant de la facture, car il est sollicité pour tout abri de grande qualité. Selon le type d’installation, la note sera comprise entre 8 000 à 20 000 euros. De son côté, le polycarbonate est le matériau le plus répandu en matière de vitrage, car il occasionne moins de frais. Vous réglerez entre 4 000 et 16 000 euros. Il s’agit de panneaux en verre synthétique. Ils sont légers, confèrent une belle isolation et filtrent les UV. On mettra le polycarbonate plein sur les parois verticales et le polycarbonate alvéolé sur le toit pour que le soleil chauffe l’eau du bassin. En revanche, il n’est pas vraiment écologique et nécessite par ailleurs quelques traitements notamment contre le jaunissement ou encore les rayures.

Abri de piscine : que dit la loi ?

Les abris de piscine répondent de la norme NF P90-309. Et son non-respect est passible d’une amende de 45 000 euros, mais également de sanctions pénales. Il ne faut pas qu’un abri puisse être escaladé ou enjambé. Il faut faire en sorte que votre progéniture n’ait ni l’envie ni la possibilité de franchir les ouvertures et les moyens d’accès. Si l’abri est adossé à un mur avec des ouvertures, la vigilance s’impose : vos petits ne doivent pas être en mesure de les ouvrir et d’atteindre le bassin. Toutefois, tout adulte pourra y accéder sans pour autant qu’il y ait un risque pour les jeunes gens. L’abri respectera quelques critères établis par la norme : les matériaux seront propres, sans la moindre imperfection ni infestation. Il ne comportera pas d’éléments pouvant blesser un gosse cherchant à ouvrir l’abri. La structure supportera un poids de neige de 45 kg/m² et résistera à une puissance de vent de 100 km/h. C’est la raison pour laquelle il faut être particulièrement vigilant lors de l’achat et de l’installation de l’abri. N’hésitez pas à vous adresser à un coach My Living Bloom qui vous conseillera et vous orientera pour effectuer le meilleur choix. Par ailleurs, le professionnel vous remettra une attestation de conformité. Vous profiterez ainsi de votre piscine sereinement et en toute sécurité.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet