fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Ce qu’il faut savoir sur la construction et le coût d’une piscine

/29.04.2022
Belle piscine dans une environnement chic et calme

Votre jardin est grand et vous envisagez de faire construire une piscine ? Mais avant de creuser le sol, il y a quelques démarches à faire et des questions à se poser : votre terrain est-il piscinable ? Quel sera le coût de construction, de l’eau et de l’entretien ?

Envie de faire des longueurs dans votre propre piscine ? On fait le tour des démarches et des coûts qu’un tel projet impose.

Terrain piscinable

C’est quoi un terrain piscinable ? C’est une surface propice à la construction d’une piscine enterrée d’au moins 130 cm de profondeur. Dans le sol, il ne doit pas y avoir de réseau souterrain, comme un réseau d’eaux pluviales par exemple. Pour en être sûr, il faut consulter le plan d’occupation des sols de votre commune. Le consulter également pour les règles à respecter avec le voisinage. D’autres démarches administratives sont à prévoir : une piscine hors sol est concernée par la déclaration de travaux si sa surface dépasse 20 m², si elle fait plus d’un mètre de hauteur ou si elle se situe à moins de 3 mètres des limites de votre propriété.

Quel type de piscine choisir ?

Le type de piscine à choisir dépend de la taille de votre terrain et de votre budget. La piscine en sol ou enterrée est le modèle le plus modulable avec une très longue durée de vie. Elle implique en revanche beaucoup de travaux, notamment de terrassement. Il vous faudra choisir la coque de votre piscine : polyester, structure en béton… Pour éviter ce type de travaux, vous pouvez opter pour une piscine hors-sol. Vous avez le choix entre les piscines gonflables ou piscines en kit : ce sont des structures rigides, souvent en bois et en acier. Elles ont l’avantage de ne pas donner lieu à de lourds travaux. Entre les deux, vous avez enfin les piscines semi-enterrées. À mi-chemin entre les deux autres piscines, elles sont plus grandes et plus stables que les piscines hors-sol et nécessitent moins de travaux que les piscines en sol. Elles s’adaptent plus facilement aux contraintes de votre terrain.

Permis de construire pour une piscine

Une déclaration préalable de travaux à la mairie est également nécessaire pour une piscine creusée dont la surface se situe entre 10 m2 et 100 m2. Le permis de construire est obligatoire pour une piscine enterrée non couverte de plus de 100 m² et de 60 cm de hauteur, une piscine intérieure ou sous un abri de piscine de plus de 20 m² et une piscine avec abri de plus d’1,80 m de hauteur. Le permis de construire, s’il est accordé, est délivré dans les deux mois. On dispose alors de deux ans pour se lancer dans les travaux.

Coûts et entretien d’une piscine

La piscine enterrée – ce qui se fait de mieux sur le marché – est évidemment plus onéreuse. Il faut compter au minimum 20 000 € pour avoir un bassin d’une taille respectable. En moyenne, le prix d’une piscine enterrée oscille entre 15 000 et 50 000 €. Pour la piscine hors sol, les prix se situent entre 3 500 €, en entrée de gamme, à 15 000 € (celles à panneaux modulaires en bois). Le budget eau est difficile à calculer car tout dépend des tarifs pratiqués par votre commune (3,60 € environ le mètre cube en moyenne). Prévoyez également un budget pour le traitement de l’eau : au chlore (environ 190 € par an pour une piscine de 48 m2 et 5,5 mois d’utilisation), au brome (350 €) ou par électrolyse au sel (presque 500 €).

L’équipement de sécurité associé à une piscine

Qui dit piscine, dit obligation de sécurité. En effet, la loi impose aux propriétaires de piscine enterrée et semi-enterrée une obligation de sécurité. Le manquement à cette obligation est puni d’une amende. Il vous faudra impérativement prévoir une barrière de protection (entre 30 et 50 €), une alarme sonore (entre 150 et 1 000 €), une couverture de sécurité (entre 1 000 à 15 000 €, 350 € le m²) et un abri de piscine recouvrant intégralement le bassin. Il existe des modèles souples et des modèles nécessitant une sécurité sur le principe de fermeture. En plus d’assurer la sécurité, l’abri permet de protéger votre bassin des chutes de feuilles et maintient l’eau à une meilleure température. Il faut compter entre 5 000 à 20 000 €, selon le modèle choisi (matériaux, motorisés ou non…). Ces équipements sont également soumis à des règles strictes garantissant leur sécurité et leur qualité optimale.

L’équipement d’entretien associé à une piscine

Pour garder une piscine propre, il est nécessaire de l’entretenir de manière régulière. Pour cela, vous aurez besoin d’équipements spécifiques comme un système de filtration qui garantira l’hygiène des baignades. En effet, les filtres permettent de retenir les agents polluants et les bactéries afin de désinfecter le bassin et de permettre aux produits de traitement d’être plus efficaces. Selon le modèle choisi (puissance, débit, diamètre d’aspiration), il faut compter entre 100 et 600 €. Pour optimiser le nettoyage de votre bassin, vous pouvez aussi choisir d’investir dans un robot de piscine. Il se présente comme un aspirateur et se compose d’un nettoyeur autonome qui est capable de nettoyer tout seul le bassin en entier. Pour un robot de piscine performant, il faut compter entre 500 et 1 000 €.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet