fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
cour

Comment conserver la fraîcheur dans sa cour ?

/09.11.2020
Un espace détante dans un jardin aménagée avec des plantes et de la verdure

Une cour peut vite se transformer en rôtissoire si l’on ne procède pas aux aménagements lui permettant de garder une réconfortante fraîcheur. À vous de jouer pour profiter de l’agrément d’un été en extérieur…

Le soleil a de merveilleuses vertus, mais sa caresse se fait vite mordante. Aussi faut-il trouver des parades à son impact sur l’élévation de la température, en maintenant l’hygrométrie à un bon niveau.

Régulation de la température

Une cour reçoit un double ensoleillement, direct et indirect. Le second découle de la rémission d’une fraction du rayonnement solaire par le bâti, et dépend de l’albédo de sa surface (c’est-à-dire de son pouvoir réfléchissant) : plus elle est foncée, plus elle renvoie de chaleur. Pendant des épisodes de canicule, Los Angeles a ainsi pu baisser sa température de 6 à 7°C dans des secteurs où murs et chaussées avaient été repeints en blanc ! Au sol, pavements, sables, graviers clairs sont donc à privilégier, au détriment des bitumes. L’option gazon, on y reviendra, n’est non plus pas à négliger.

On coupe également les rayons incidents en créant des zones d’ombre : installez des stores (avec détection automatique de présence du soleil) ou un auvent (toile rétractable, bois…) si vous en avez l’espace pour ménager un abri pérenne.

Humidification de l’air

La sensation de fraîcheur résulte de la vaporisation de l’eau présente au sol et dans l’atmosphère, ce qui implique qu’il faut en emmagasiner au préalable. La manière la plus naturelle de libérer de l’humidité est de végétaliser. Pelouse, plantes grimpantes en façade sur tonnelle ou pergola, arbustes en pot ou feuillus de pleine terre humidifient non seulement l’atmosphère par leur évapotranspiration, mais prodiguent de l’ombre. En échange, il faut les arroser, de préférence à la tombée de la nuit.

À la façon des atriums romains, installez un plan d’eau ou une petite fontaine en circuit fermé – le bruit de son glouglou suffit à rafraîchir !

Un brumisateur d’extérieur, enfin, fera baisser jusqu’à 10°C la température s’il est couplé à un ventilateur. Mais on peut gagner facilement 5°C avec un modèle basse ou haute pression. À noter que cette mesure s’avère encore plus efficace (et meilleure pour la planète comme le portefeuille) si elle vient en complément des précédentes, lorsque l’eau vaporisée est récupérée par des plantes ou des toiles tendues. Les plantes récupèrent de l’eau lorsqu’il y a un brumisateur d’extérieur, l’eau pulvérisée va rafraîchir l’atmosphère et humecter les plantes sans les faire griller. Donc, pas besoin de citerne. Cette option est à privilégier comme la toile tendue humidifiée si les autres ne peuvent pas être mises en œuvre.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]