fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Treillage : comment le choisir et le poser ?

/11.03.2022
Un rosier en fleurs s'épanouissant sur un treillage en bois

Pour décorer un mur ou un espace extérieur de la maison, on peut opter pour le treillage. Il permet à une plante grimpante de se développer correctement.

Le treillage a plusieurs fonctions, il peut simplement décorer et permettre à une plante grimpante de bien se développer, mais aussi servir de séparation décorative ou de brise vue pour se protéger des regards extérieurs. Avant de se lancer dans son installation, quelques critères sont à prendre en compte comme sa forme, sa matière en fonction des plantes que l’on souhaite mettre. La pose a aussi son importance.

Les différents treillages

Il existe différents treillages. Il y a les treillages avec jardinière et les treillages que l’on fixe au mur. Le treillage avec jardinière est idéal pour une terrasse. Le treillage extensible, quant à lui, peut se déplier sur la longueur souhaitée, idéal pour habiller un mur, tout comme le treillage fixe. En ce qui concerne les formes, les treillages se déclinent en éventail, en losange ou en carré. Il faut aussi tenir compte de la taille des mailles qui varient de 1 à 15 cm. Les plus épaisses conviennent aux plantes et fleurs grimpantes lourdes comme la vigne vierge ou la glycine alors que les plus petites s’utilisent pour des rosiers grimpants par exemple.

Les matériaux du treillage

Les matériaux ont également leur importance. Il faut tenir compte de la durée de vie, mais aussi de la robustesse du treillage. Par exemple, un treillage en osier est peu coûteux, mais s’abîme vite. Celui en bambou, quant à lui, n’est pas assez solide pour une plante lourde, mais ne nécessite aucun entretien. Le treillage en plastique est également sans entretien, mais certaines plantes ont du mal à s’accrocher sur cette matière un peu trop lisse. Le plus classique, le treillage en bois, apporte une note naturelle à votre décoration florale et supporte toutes sortes de plantes. Il peut être traité ou non. Enfin, il y a le treillage en métal ou en aluminium. Il est léger et résistant et peut supporter des plantes grimpantes plus lourdes.

L’installation d’un treillage

Le treillage avec jardinière ne nécessite pas de montage. Celui-ci étant directement inclus avec la jardinière, vous n’avez plus qu’à y planter des fleurs grimpantes. Concernant l’installation d’un treillage contre un mur, soyez vigilant sur l’espace entre le mur et le treillage. Il faut laisser environ 5 cm entre le mur et le treillage et le poser bien à la verticale. Ensuite, il faut le fixer avec des vis et des chevilles afin qu’il reste bien accroché même avec un poids lourd. Une fois ces étapes réalisées, vous n’avez plus qu’à planter les plantes grimpantes à 25-30 cm du mur et à légèrement incliner le pied vers le treillage !

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet