fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

La permaculture : un jardin responsable

/23.07.2021

Un jardin responsable, c’est possible… Et notamment grâce à la permaculture ! Si vous ne connaissez pas encore ce terme, sachez qu’il désigne un mode de culture visant à créer un écosystème qui favorise la biodiversité au jardin. Avec les conseils d’un paysagiste spécialiste du sujet, on vous explique ci-dessous comment cela fonctionne.

 

Comment concevoir un jardin écologique ? C’est une question que l’on peut se poser quand on commence à mûrir son projet d’aménagement extérieur, et à laquelle il est possible de commencer à répondre par un mot : diversité. Car penser son jardin en permaculture, c’est avant tout y apporter diverses variétés de plantes, dans la mesure où chacune d’entre elles va être utile à l’écosystème du jardin.

Dans cette optique, il faut choisir les végétaux en fonction des interactions qu’ils ont entre eux, de leur action sur la terre, ou encore des besoins de la faune qui va s’y nourrir et s’y abriter. Cela implique de connaître les besoins de chaque espèce, l’exposition de son jardin ainsi que la nature du sol, et ce afin de créer un système autonome qui demande le moins d’entretien possible.

Pour anticiper cela, mieux vaut commencer par faire un schéma sur lequel on projette les végétaux que l’on va planter et de leur emplacement. Voir ci-dessus, un exemple de croquis proposé par notre spécialiste.

Pour quels végétaux opter exactement ?

Qui dit jardin écologique, dit évidemment espèces adaptées au climat, afin qu’elles se développent du mieux qu’elles peuvent dans leur environnement. Ceci étant dit, il existe quelques règles de base pouvant faciliter la conception d’un système de permaculture. Il faut notamment penser à :

– mélanger les essences afin de limiter l’action des ravageurs – la lavande, quand elle est plantée près d’un rosier, protège ce dernier des attaques de nuisibles ;
– faire en sorte qu’il y ait le bon dosage de plantes mellifères – qui produisent du nectar et du pollen pour les abeilles – et de plantes à fruit ;
– composer les massifs de manière à obtenir un mélange de hauteurs et de couleurs, et des floraisons au maximum étalées dans le temps.

Vous l’aurez compris, concevoir un jardin en permaculture revient à considérer ce dernier comme un écosystème où chaque espèce est choisie pour ses qualités, et placée à proximité d’une autre en fonction de ses besoins. Mais c’est aussi une manière d’optimiser les ressources : les déchets verts se transforment en compost qui nourrit le sol, les tontes de pelouse et les feuilles mortes se transforment en paillis pour protéger les cultures des fortes chaleurs ou du froid, l’eau de pluie se transforme en eau d’arrosage… Bref, rien ne se perd mais tout se transforme !

Vous souhaitez mettre en place un jardin écologique ? Prenez conseils auprès de My Living Bloom : en plus de concrétiser vos idées d’aménagements extérieurs, nous vous accompagnons dans la mise en place de votre potager en permaculture !

Pour (re)voir l’émission Créateur d’Extérieur sur le jardin écologique, rendez-vous sur notre chaîne YouTube My Living Bloom.

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]