fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Récupération d’eau de pluie : que peut-on espérer ?

/29.01.2021
Une femme récupère de l'eau de pluie dans un arrosoir

Pour économiser de l’eau pour arroser votre jardin, rien de mieux que d’utiliser l’eau de pluie. Il faut pour cela s’équiper d’un récupérateur d’eau. Quels sont les avantages et les (rares) inconvénients ?

Pas envie de dépenser une fortune pour arroser vos plantations ? Il est possible de faire baisser le montant de sa facture d’eau en investissant dans un récupérateur d’eau. On vous explique comment et pourquoi et surtout, on vous détaille les bonus d’une telle acquisition.

Un récupérateur d’eau de pluie : comment ça marche ?

Il faut placer le récupérateur d’eau de pluie sous la gouttière du toit de votre maison. Il peut être hors-sol ou enterré (le meilleur choix pour éviter le gel). La cuve en béton reste la bonne option, car la matière est plus robuste, durable, ne craint pas les températures très basses et permet d’adoucir l’eau et de la déminéraliser. La cuve en plastique est moins onéreuse et plus facile à installer. My Living Bloom peut vous conseiller et l’installer lors du réaménagement de votre jardin : pour une cuve à eau en plastique de 510 à 520 litres, comptez 50 à 70 euros. Pour un récupérateur de 1 600 litres, ce sera entre 500 et 750 euros.

Les eaux de pluie pour les toilettes ou le lave-linge

On peut également utiliser ces eaux de pluie pour les toilettes, le lave-linge et le lavage des sols. Le stockage devra être important : de 6 000 à 9 000 litres par an. Il faut alors un grand récupérateur enterré qui sera relié aux canalisations de l’habitation. Cela peut représenter, pour un ménage, une économie de 25 % sur la facture annuelle d’eau. Pour une cuve en polyéthylène et une cuve en béton, il faudra débourser respectivement de 3 500 à 8 500 euros et de 5 000 à 9 000 euros. Une somme donc… et il est préférable de confier ses travaux à un spécialiste de la récupération d’eau.

Un geste écologique et pour… le portefeuille

Acquérir un récupérateur d’eau fait du bien à votre portefeuille. Les économies sont importantes, notamment en été, car on consomme en moyenne 1 500 à 3 000 litres d’eau pour arroser son espace vert et laver sa voiture. L’eau gratuite, c’est bon pour les finances… mais pas seulement : c’est aussi un geste pour la planète, car cela protège les ressources naturelles. Cela permet également d’éviter les inondations et le ruissellement sur votre terrain. Certaines communes subventionnent l’installation de cuves de récupération et de rétention des eaux de pluie. Se renseigner auprès de votre mairie pour de plus amples informations. Le crédit d’impôt a, en revanche, été récemment supprimé.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet