fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Que faut-il mettre (ou ne pas mettre) dans son composteur ?

/29.05.2021
Un homme dépose des déchets organiques et alimentaires dans un composteur

Le composteur est un excellent outil pour recycler ses déchets organiques. Il apporte aussi un engrais naturel, idéal pour ceux et celles qui possèdent un jardin ou un potager.

Voilà quelques années que le composteur se démocratise. Ce dernier s’installe dans nos jardins pour nous aider à recycler nos déchets organiques. Il nous épargne les mauvaises odeurs de la poubelle et apporte un fertilisant 100 % naturel à nos plantes. Mais le composteur n’est pas un « avale-tout » ! On ne peut pas tout y mettre. Aussi convient-il d’être vigilant et de savoir ce qu’il faut y déposer pour obtenir un compost de qualité.

Ce qu’on peut mettre dans son composteur ?

On peut presque tout placer dans son composteur. On y glisse surtout des ordures ménagères, des chutes de fruits et légumes crus, c’est-à-dire les matières vertes ou humides. Un bon compost alterne ces détritus et les déchets secs (ou bruns) à savoir les coquilles d’œuf concassées, les sachets de thé, le marc de café, les mouchoirs, serviettes en papier ainsi que les cendres de cheminée. Il est aussi possible d’y ajouter les déchets du jardin comme les feuilles mortes ou l’herbe coupée. Le compost doit être équilibré. Aussi faut-il varier les déchets. Trop humide, il attirera les moucherons. L’idéal ? Un mélange de 60 % de déchets secs et 40 % de matières vertes. Enfin, pour un compost rapide, on privilégie les éléments de petite taille.

Ce qu’on ne doit pas mettre dans son composteur ?

S’il y a des déchets à ne pas déposer dans son compost, ce sont les restes alimentaires comme la viande et le poisson. Ils appâteront les nuisibles, les rongeurs comme les rats ou encore les petits carnivores. Cela s’avère contre-productif ! On n’intègre pas d’épluchures d’agrumes dans le composteur car elles sont acides. Par ailleurs, elles hébergent un insecticide naturel qui empêche la décomposition rapide. On n’utilise pas aussi les peaux d’avocats ou d’ananas, car elles sont trop dures. Et on évite les peaux des pommes de terre, à moins qu’elles soient coupées en minuscules morceaux. Concernant les déchets de jardin, on oubliera les coupes émanant du rosier, car cet arbuste peut véhiculer des maladies. Enfin, on n’utilisera pas les mauvaises herbes arrachées de votre jardin car elles peuvent repousser.

Les astuces pour booster son compost

Si votre compost est trop humide, il sera malodorant, pas suffisamment aéré. Et le processus de compostage sera freiné. Vous pouvez ajouter des couches de feuilles mortes à chaque apport d’épluchures de légumes pour absorber l’excédent. S’il est trop sec, seuls les champignons s’y développeront. Et ils nuiront à la qualité de votre compost. N’hésitez pas à l’arroser si c’est le cas. Le carton sera un allié pour le compost, car il permet une décomposition rapide. Il est conseillé de déposer des morceaux entre les couches afin de conserver la chaleur à l’intérieur du composteur et favoriser le développement des bonnes bactéries. Surveillez votre compost !

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet