fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Plan d’aménagement paysager : un tracé pour structurer son jardin

/28.06.2021
Un architecte paysagiste dessine le plan d'un aménagement paysager

Plus nous passons de temps chez nous, plus nous prenons conscience de l’importance d’avoir un jardin attrayant, agréable et bien conçu. Avec l’arrivée des beaux jours, l’extérieur devient même une extension de notre maison. Vous souhaitez embellir votre quotidien ? Grâce au plan d’aménagement paysager, le jardin de vos rêves est à portée… de dessin !

À l’instar d’un plan d’architecte pour concevoir l’intérieur d’une habitation, un plan d’aménagement paysager vous permettra de structurer votre jardin en fonction de vos envies et de vos habitudes de vie. Il vous sera utile pour comprendre les atouts et les inconvénients de votre terrain, qui détermineront l’emplacement de vos bâtis, allées et massifs. Avec la possibilité de visualiser différentes propositions, vous aurez ainsi un aperçu global du projet. Une fois défini, ce plan servira également de feuille de route pour vos travaux.

Quel serait mon jardin idéal ?

Tout d’abord, il vous faut analyser vos besoins. Ceux-ci dépendent de la composition de votre foyer. Pour une personne âgée, la question de l’accessibilité sera primordiale. Si vous avez des enfants, vous voudrez installer un espace de jeux. Des animaux domestiques ? Certains aménagements seront nécessaires pour vos compagnons à quatre pattes. Ensuite, vous devrez déterminer quelle utilisation vous comptez faire de votre jardin. Par exemple, un athlète appréciera d’avoir un espace dédié à la pratique sportive. Vous aimez recevoir des amis ? Une grande terrasse, équipée d’une cuisine extérieure, sera le point d’orgue de votre projet. Vous aimez la lecture ? Prévoyez un coin détente confortable pour vous adonner à votre hobby en toute quiétude. Un passionné de jardinage, quant à lui, souhaitera certainement cultiver son propre potager, et l’installation d’une serre sera peut-être nécessaire. Si votre terrain s’y prête, vous pourriez même être tenté de faire construire une piscine. À défaut, un bassin ou une fontaine pourrait constituer une alternative décorative et rafraîchissante. Ce ne sont là que quelques suggestions d’aménagement parmi tant d’autres, à sélectionner en fonction de votre budget.

Vous devrez également estimer le volume de rangement nécessaire pour votre matériel de jardinage, vos poubelles, vélos, votre mobilier de jardin et prévoir la construction d’un abri adéquat. Une fois appréhendées vos nécessités et envies en termes d’équipements, il vous restera à décider du style, en cohérence avec l’architecture de votre maison. N’hésitez pas à consulter des magazines de décoration et des sites Internet spécialisés pour vous aider à choisir entre un jardin d’inspiration zen, contemporain, à l’anglaise, méditerranéen… certains types de jardin demandant davantage de soin que d’autres. Votre choix sera aussi guidé par le temps que vous pourrez consacrer à son entretien.

L’élaboration du fond de plan

Il est maintenant temps de s’atteler au dessin de votre plan d’aménagement paysager. Vous commencerez par établir un plan de base, autrement intitulé fond de plan, qui constituera un état des lieux des éléments existants. Pour ce faire, l’idéal est de vous munir d’un plan issu du registre du cadastre ou établi par un géomètre. L’échelle doit être précise et les limites de propriété seront bien définies. L’ensemble des constructions (maison, garage, abri de jardin, piscine…) doit y figurer ainsi que l’emplacement des portes, fenêtres et des arrivées d’eau extérieures. Il recensera également les accès existants : portail, portillon, allées, parking. Les réseaux enterrés comme les conduites d’eau, d’électricité, de gaz, les canalisations, la fosse septique seront impérativement représentés sur le plan. Ces éléments sont autant de contraintes dans la mise en œuvre de votre projet, puisqu’aucun arbre ni aucune construction ne pourront être implantés en surface.

Les végétaux actuellement en place que vous souhaitez conserver seront dessinés, à l’échelle, sur le plan de base. Il comportera également des indications de nature à influer sur l’emplacement de vos futurs équipements et plantations, notamment l’orientation du terrain (habituellement symbolisée par une boussole), la nature du sol, l’ensoleillement, l’exposition au vent dominant et le sens d’écoulement des eaux de pluie. Enfin, n’oubliez pas de signaler les points de vue à mettre en avant et ceux à estomper comme un vis-à-vis trop indiscret, un mur disgracieux ou une citerne. Ce fond de plan, tiré en plusieurs exemplaires, constituera le support de base de votre plan d’aménagement paysager et vous permettra de dessiner différentes propositions.

Le tracé du projet

Avant tout, n’oubliez pas de vérifier les règles d’urbanisme applicables dans votre commune. Elles comportent généralement des restrictions : une distance minimale à respecter entre toute nouvelle construction et les limites de votre terrain, l’interdiction d’utiliser certains matériaux ou certaines couleurs, etc. Pour établir votre plan d’aménagement, vous partirez des éléments les plus volumineux et affinerez. Vous commencerez par déterminer l’emplacement des différents espaces que vous envisagez de créer et viendrez poser les contours d’éventuelles autres constructions. Il vous faudra aussi schématiser la circulation sur votre terrain, qu’elle soit automobile ou piétonne. Identifiez les éléments-clés de votre projet, ceux qui devront être reliés entre eux, les zones qui feront l’objet de passages répétés, nécessitant la création d’une allée ou d’un chemin. Le choix du revêtement de vos espaces de circulation dépendra de votre budget. La mise en couleurs, sur le plan, de ces multiples éléments vous permettra de vérifier la cohérence esthétique de l’ensemble. Viendra ensuite la disposition des végétaux, à commencer par les arbres qui devront être représentés à taille adulte, puis les plantes vivaces. Vous les sélectionnerez en fonction de leurs coloris et de leur période de floraison. Pensez à laisser de la place pour les plantes annuelles, qui offrent la possibilité de modifier l’aspect de votre jardin au gré des saisons.

Un plan détaillé de chaque massif, renseignant les variétés de plantes, leur nombre et leur emplacement, fera une excellente liste pour vos achats chez le pépiniériste. Enfin, il vous restera à disposer vos éclairages, qu’ils soient fonctionnels ou esthétiques. La constitution d’un portfolio regroupant les visuels de vos revêtements de sol, luminaires, mobilier et autres objets de décoration vous offrira une vision d’ensemble du projet. Si vous êtes réticent à l’idée de vous lancer seul dans cette entreprise, vous pouvez vous appuyer sur les conseils d’un coach et d’experts travaux My Living Bloom pour vous aider à structurer votre jardin. Ils se chargeront d’élaborer des plans d’aménagement paysager en 2D et 3D, en corrélation avec vos envies et les possibilités qu’offre votre terrain. Ils superviseront également la mise en œuvre du projet retenu.

Sachez d’ailleurs que, pour vous simplifier la vie, nous mettons à votre disposition un configurateur qui vous offre la possibilité d’importer automatiquement votre parcelle cadastrale et ainsi concevoir vous-même un plan 2D de votre projet.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet