fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Escaliers extérieurs : que choisir entre la pierre ou le béton ?

/14.05.2021
Un très belle escalier en pierres dans un jardin paysager

En pierre ou en béton, les escaliers extérieurs sont une invitation à entrer à l’intérieur d’une maison. Ils sont l’une des premières choses que l’on voit. Ils doivent être esthétiques, mais surtout robustes et résistants aux intempéries. Comment bien choisir son escalier extérieur ?

Parce qu’ils sont soumis à différentes épreuves, les escaliers extérieurs doivent répondre à des critères très stricts. Ils seront résistants aux intempéries, au cycle gel/dégel, sécurisés et faciles à entretenir. Avant de choisir le matériau et l’esthétique, il faut penser à son usage : s’agit-il d’un escalier purement décoratif ? Ou d’un escalier de service ? Donne-t-il accès à une terrasse, au jardin ou à l’habitation principale ? Une fois cela déterminé, demandez-vous quel type d’escalier vous souhaitez et comment le poser. Les escaliers en métal ou en bois sont les plus simples à installer. L’un donne un aspect moderne. L’autre apporte chaleur et authenticité. Les escaliers extérieurs en pierre en béton nécessitent, quant à eux, de lourds travaux de mise en œuvre. C’est la raison pour laquelle il faut bien peser le pour et le contre avant d’opter pour l’un de ses matériaux.

Les avantages d’un escalier extérieur en béton

Le béton est généralement très apprécié pour sa robustesse. En effet, c’est un matériau d’une très grande résistance aux intempéries et changements climatiques. Il supporte les importantes variations de température. Un escalier extérieur en béton est d’une excellente stabilité. Par ailleurs, il est facile à entretenir. On peut l’utiliser brut ou le recouvrir d’un carrelage ou de tout autre parement si vous estimez que son aspect est trop froid ou rigide. Enfin, l’escalier en béton s’adapte à toutes les formes. Vous pouvez donc y avoir recours même si vos escaliers sont tournants ou en colimaçon. Pour la pose d’un escalier droit, comptez entre 900 et 3 500 €. Tout dépend de la surface, de l’accessibilité et si un habillage est prévu.

Les inconvénients d’un escalier extérieur en béton

S’il est résistant, le béton a tendance à s’user naturellement. Et les marches pourront devenir lisses, voire glissantes avec le temps. Il faudra donc penser à appliquer un ciment à béton sur les parties abîmées. Par ailleurs, il est possible que de la mousse se forme sur l’escalier. Le béton étant un matériau lourd, la mise en place d’un escalier extérieur peut se révéler fastidieuse et sa construction longue. En effet, elle se fait en plusieurs étapes et doit être absolument confiée à un professionnel. Il faut d’abord tracer, poser un coffrage puis couler le béton et enfin le laisser sécher. L’escalier extérieur ne sera pas disponible tout de suite.

Les avantages d’un escalier extérieur en pierre

Utilisée depuis des siècles, la pierre est indémodable et elle constitue un précieux allié des constructions extérieures. Elle est particulièrement résistante et s’use peu. En effet, son apparence ne se modifie pas. Elle ne ternit pas, même après plusieurs années. Elle ne craint pas les changements de saison et les intempéries. Un escalier extérieur en pierre ne requiert pas un important entretien et se nettoie aisément. Il faudra toutefois prévoir un traitement hydrofuge et oléofuge. C’est un matériau noble, intemporel, luxueux qui confère un certain cachet, de l’authenticité et un style épuré à votre extérieur. Doux et naturel, il convient à un escalier situé dans un jardin si le terrain est en pente ou pour un accès à la terrasse. Enfin, la pierre s’adapte à toutes les formes d’escalier.

Les inconvénients d’un escalier extérieur en pierre

La pierre est naturellement glissante. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’opter pour des pierres chargées en quartz ayant des propriétés antidérapantes. Préférez donc le grès shale, le basalte, la pierre bleue ou encore le granit non poli. L’un des inconvénients d’un escalier extérieur en pierre est la présence de mauvaises herbes qui se glissent au niveau des joints et des interstices et qu’il faudra retirer régulièrement. Enfin, la mise en œuvre de ce type d’escalier s’avère plus fastidieuse et prend beaucoup de temps. Le professionnel doit, en effet, poser la pierre sur une fondation solide. Souvent, il s’agit d’un béton ou du sable stabilisé. Il faudra ensuite attendre que ce dernier sèche avant de placer les éléments. Le coût d’un escalier extérieur en pierre est bien plus élevé. Et il varie selon la variété et l’épaisseur choisies. Parmi les choix qui s’offrent à vous, vous avez aussi l’option pierre reconstituée, qui est moins chère, mais sujette aux salissures et autres tâches. Plus malléable, son entretien est un peu plus difficile, car l’emploi du Kärcher ou d’un nettoyeur à haute-pression peuvent endommager la pierre. En règle générale, il faudra compter entre 5 000 et 12 000 € pour la construction d’un escalier extérieur en pierre. Prenez le temps de réfléchir et n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un coach My Living Bloom avant de vous lancer dans la réalisation de votre projet.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]