fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Drainage d’un terrain : comment et à quel prix ?

/08.09.2021
Des tranchées sur un terrain pour effectuer des opérations de drainage

Un terrain humide peut endommager les fondations de votre maison. Le drainage est la technique pour assurer la stabilisation du sol et éviter d’énormes dégâts dans votre demeure.

Le drainage consiste à recueillir l’eau souterraine et à l’évacuer afin que le terrain ne soit pas trop humide. C’est une opération nécessaire pour empêcher l’humidité de toucher les fondations de l’habitation, les murs extérieurs et intérieurs. Voici quelques conseils pour effectuer un drainage et éviter que votre demeure ne prenne l’eau.

Pourquoi drainer son terrain ?

Une trop grande humidité des sols est souvent due à une mauvaise évacuation des eaux pluviales, un terrain particulièrement exposé aux inondations, des canalisations endommagées ou à une importante condensation à l’intérieur de la maison. Les sols retiennent l’eau dans une certaine mesure ; mais lorsque leurs capacités sont atteintes, c’est le début des problèmes : la pression hydrostatique peut causer des remontées capillaires, l’apparition de moisissures ou de salpêtre. Trop d’humidité peut rendre votre habitation insalubre et avoir un impact sur votre santé, notamment au niveau respiratoire. Par ailleurs, il est possible que les fondations soient fragilisées. Et votre terrain pourra vite ressembler à un véritable marécage. Il est donc indispensable de le drainer, surtout si celui-ci est en pente ou si les sols sont argileux. Un drainage s’avérera fort utile également dans le jardin pour assurer la qualité de la pelouse et la bonne santé de vos plantes et de votre potager.

Comment drainer son terrain ?

Poser un drain autour de la maison est la première étape. Pour ce faire, on creuse une fosse au pied des murs porteurs extérieurs. Les tranchées doivent être légèrement inclinées. Elles serviront à évacuer les eaux pluviales. Pour éviter les infiltrations d’eau dans les murs du logement, on peut couler du béton maigre sur toute la surface creusée et on verse un lit de gravier. L’étape suivante consiste à poser un tuyau en PVC sans oublier de le percer tous les 20 centimètres environ. N’oubliez pas de recouvrir le tuyau d’un film géotextile ou d’une fibre de verre pour éviter les éléments comme la terre et de boucher les trous. On couvre le tout ensuite avec du gravier grossier et de la terre. L’eau s’infiltrera dans le gravier pour passer dans le drain et finir sa course vers un système d’évacuation.

Avant de vous lancer dans les travaux, pensez à déterminer le nombre de tuyaux nécessaires et leurs emplacements. Réfléchissez à la façon dont le système sera raccordé à un point d’évacuation d’eau comme un puits collecteur, une cuve ou les égouts du réseau d’assainissement. Si vous optez pour un puits, ce dernier devra être rempli de pierres concassées et tapissé d’un film isolant.

Une autre méthode consiste à creuser les tranchées et les recouvrir de gravier et de sable fin pour favoriser le drainage et l’évacuation.

Vous pouvez drainer vous-même votre terrain, mais il est conseillé de faire appel à un spécialiste, car c’est une opération complexe qui requiert des travaux importants. Ces derniers peuvent impacter l’aménagement extérieur de votre terrain ou votre jardin, mais également les fondations de votre maison. Pour plus de sécurité, mieux vaut recourir aux services d’une entreprise de maçonnerie ou de terrassement, telle que My Living Bloom.

Quand drainer son terrain ?

Normalement, le drainage doit se faire avant la construction de l’habitation. Quand ce n’est pas le cas et que le sol est déjà par trop humide, attendez qu’il sèche avant d’entamer les travaux pour plus de confort. Si vous envisagez de construire une piscine, il est indispensable de drainer le sol afin d’assurer la stabilité du futur bassin et garantir son assise. Le drainage déviera les arrivées d’eaux qui exercent une pression sur la piscine ou entraînent des pollutions. Par ailleurs, si votre terrain est en pente, si le sol est argileux ou si vous constatez le passage d’une nappe phréatique sous l’emplacement de votre future piscine, sachez que le drainage est obligatoire. En règle générale, si vous recourez aux services d’un pisciniste, sachez que celui-ci effectuera de toute manière les travaux nécessaires avant la réalisation du bassin.

Combien coûte le drainage d’un terrain ?

Si votre maison fait environ 100 mètres carrés, le montant de la facture s’élèvera à quelque 4 000 euros. En réalité, plusieurs critères sont à prendre en compte pour déterminer le prix d’une opération de drainage par un professionnel : la nature du sol, le taux d’humidité, la présence de nappe phréatique et la facilité d’accès. Le tarif sera plus élevé si le terrain est en pente ou si les tranchées doivent être creusées plus en profondeur. De même, l’addition sera plus salée s’il y a des travaux préliminaires à effectuer comme un terrassement, une excavation ou un remblaiement. Enfin, il faut prévoir entre 20 et 25 euros par mètre linéaire pour le tuyau. Le prix varie en fonction du matériau. Vous aurez le choix entre du béton ou du PVC. En prenant en considération tous ces éléments, la facture pour le drainage d’un terrain oscillera entre 3 500 et 9 000 euros.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet