fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
jardin

Brasero : quelle cheminée choisir pour profiter de son jardin en hiver ?

/11.01.2021
Une bande de jeunes amis réunis autour d'un brasero pour manger une pizza

Plus besoin d’attendre le retour des beaux jours pour profiter pleinement de l’agrément de cette « pièce » en plus (et sans murs) que constitue son jardin. Autour d’un brasero, le froid ne fait plus sa loi et on profite de son jardin même en plein hiver !

Cet héritier du feu de camp, que jadis les cow-boys avaient métamorphosé en fire pit, n’en finit plus de renaître de ses cendres : le brasero est tendance car revisité par les designers qui lui imaginent mille et une apparences. Pratique pour se réchauffer ou se faire une plancha, convivial, peu encombrant – en général, il repose sur un socle ou des pieds – il ne nécessite aucune déclaration pour son installation s’il est mobile ou si son emprise au sol est inférieure à 5 m2 et sa hauteur inférieure à 60 cm.

Brasero : quelle apparence ?

La forme du réceptacle va de la traditionnelle vasque à des volumes plus originaux (sphériques, cubiques, pyramidaux, asymétriques…) en passant par le modèle façon panier ajouré, qui dispense généreusement lumière et chaleur. Le diamètre du brasero dépendra du nombre de convives à réchauffer : entre 50 et 100 cm.

Brasero : quelle matière ?

La matière du brasero doit tolérer à la fois les hautes températures et les aléas climatiques. La fonte diffuse parfaitement la chaleur sans se corroder – à la différence de l’acier corten dont la patine participe du charme du brasero et contribue à sa protection. D’apparence plus rustique, les matériaux minéraux (brique réfractaire, pierre…) sont privilégiés pour les cheminées d’extérieur permanentes. La terre cuite, quant à elle, renvoie à la cheminée mexicaine avec foyer à chargement frontal.

Brasero : quel combustible ?

Si l’on recherche la flambée authentique, on optera sans hésiter pour l’inimitable bois, bien sec, et ses odeurs d’âtre. Pour profiter de la fonction barbecue ou plancha, le charbon de bois trouvera des adeptes. Plus domestiqués et ne requérant quasiment aucun entretien, les modèles alimentés au gaz (de ville ou bonbonne) ou au bioéthanol. Les premiers ont la vertu de la chaleur, les seconds de ménager l’environnement.

Brasero : sécurité, équipement et entretien

Hiver comme été, l’usage d’un feu à l’extérieur est soumis aux mêmes contraintes. Lors du fonctionnement, le périmètre doit être dégagé : au moins 1,50 m autour et rien au-dessus (pas d’auvent ni de végétal), et la fumée ne doit pas gêner le voisinage. L’accès doit être interdit aux enfants, et protégé d’un pare-étincelles. Bien entendu, il faut avoir à proximité un tisonnier. On pensera toujours à éteindre le feu en quittant les lieux. Quant aux cendres résiduelles, on les récupérera précieusement pour le jardin

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet