fbpx
Fermer
Appelez-nous / Du lundi au vendredi de 9h à 18h au 01 86 76 06 25  
ÉCRIVEZ-NOUS / Laissez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible
Retour
allee-bordure

Abords de piscine : quels revêtements et matériaux choisir ?

/27.04.2021
Une femme prend un bain de soleil au bord d'une belle piscine

Aux plaisirs aquatiques d’une piscine, s’ajoute celui de lézarder à ses abords, entre deux longueurs. D’où l’importance de soigneusement sélectionner le revêtement et la margelle de son bassin, en veillant à conjuguer esthétique, durabilité, confort et sécurité. À lire avant de se jeter à l’eau !

Lorsque la chaleur survient, on oublie vite les contraintes d’entretien que requiert une piscine, comme le fait qu’elle passe une partie de l’année couverte : la sensation de fraîcheur immédiate procurée par un plongeon tient lieu de suprême récompense ! Pour optimiser ces instants de détente bienfaisante (et avoir envie de passer davantage de temps encore auprès de son bassin), il convient d’en aménager au mieux les abords.

Revêtements et matériaux de piscine : plutôt minéral ?

Votre latitude sera maximale, car la pierre et ses dérivés sont traditionnellement employés du fait de leur inaltérabilité face aux inévitables éclaboussures de l’eau chlorée ou aux attaques de la pluie, du vent, du soleil… mais aussi du gel en hiver. Cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas faire preuve d’originalité.

Revêtements et matériaux de piscine : de la pierre (naturelle ou reconstituée)

Intemporelle et lumineuse, avec ses tons ocre beige voire dorés, la pierre de Bourgogne fait figure de standard. Mais elle n’est pas la seule roche calcaire prisée : la pierre bleue et le travertin restent très appréciés – à l’instar d’autres « familles » naturelles telles que le grès ou le granit. La pierre reconstituée, quant à elle, se présente sous forme de dalles de béton souvent pressées, intégrant des fragments de roche, et reproduisant des couleurs et textures variées.

Quelle que soit l’option retenue, on notera que les pierres poreuses réclament un entretien régulier à la brosse, du fait des risques de taches ou de mousse affectant sa surface ainsi que les jointures. Il y a heureusement un remède… radical : le nettoyage au jet d’eau à haute pression. La sécurité étant cardinale sur une margelle comme sur les abords d’une piscine, on exigera une finition rugueuse pour se prémunir de tout risque de chute : revêtement bouchardé gros ou fin, brossé, flammé, sablé, égrésé voire avec un fini scié… De nombreuses nuances existent pour obtenir un relief antidérapant, mais leur contact avec les pieds nus n’est pas toujours des plus plaisants ; il s’agit donc de trouver le juste équilibre entre confort et sécurité pour conserver le vôtre !

Revêtements et matériaux de piscine : du carrelage

Si cette technique présente des similitudes de mise en œuvre avec la pierre reconstituée, la grande différence tient dans le matériau : on parle ici, en général, de grès cérame émaillé, un revêtement céramique ultrarésistant aux prodigieuses qualités esthétiques. Ce carrelage peut imiter des lames de bois clair ou mat à la perfection, mais aussi revêtir une apparence minérale neutre ou proposer une finition de mosaïque. Un vrai caméléon qui demande un entretien minimal et dont la glissance pieds nus est faible. Bref, du solide !

Revêtements et matériaux de piscine : du béton

Avantage non-négligeable par rapport aux précédentes options présentées, sa rapidité/facilité de mise en œuvre : le béton décoratif se coule en une fois, et on peut appliquer, avant qu’il ne soit sec, des matrices pour lui donner l’empreinte de son choix (motif abstrait, reproduction de pavage ou même imitation de bois). Sa « plasticité » chromatique est un autre atout puisqu’il est possible de le teinter dans la masse ; il déploie alors quantité de nuances s’accordant à votre projet architectural. De par sa perméabilité naturelle, il favorisera l’élimination rapide des eaux projetées ou pluviales tout en tempérant le sol en période de fort ensoleillement.

Revêtements et matériaux de piscine : plutôt végétal ?

Pour la douceur du contact et la beauté du contraste entre les couleurs turquoise de l’eau et celles, plus tendres, du contour…

Revêtements et matériaux de piscine :  le gazon

Le mariage entre le vert tendre et le bleu céruléen du bassin ne laisse personne indifférent, et il rend admirablement sous la lumière estivale. Il faut cependant noter l’impossibilité d’un « bord-à-bord » entre le couvert herbeux et la piscine pour d’évidentes raisons de sécurité, d’hygiène et d’entretien : une margelle s’avère indispensable (pourquoi pas avec une composition de galets ?). Autre mise en garde : la nécessité d’arroser fréquemment le gazon afin de le maintenir en état. Couplé au remplissage de la piscine, l’arrosage doit être considéré avec attention lorsque l’on réside dans un département régulièrement placé en alerte sécheresse – c’est-à-dire dont la préfecture procède à des limitations ou restrictions de l’usage de l’eau.

Revêtements et matériaux de piscine : le bois composite

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un végétal pur comme sur votre terrasse en teck, mais d’un mélange de fibres de bois et de résine, assemblées pour reconstituer des lames ou du caillebotis. Ce matériau hybride cumule les qualités de ses deux constituants : du bois, l’apparence chaleureuse de différentes essences ; de la résine, une solidité à toute épreuve incluant la résistance aux intempéries (UV compris) et aux agressions fongiques. Antidérapant, facile à nettoyer, il ne risque pas de se déliter en échardes pouvant vous blesser. Un compromis séduisant.

Pour tous vos projets, prenez conseils auprès de My Living Bloom

Faites une estimation de votre projet

Réalisez une estimation rapide basée sur les prix du marché avec My Living Bloom

Je commence

Sur le même sujet

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]